Le cancer du côlon

Le cancer du côlon se développe majoritairement (9 cas sur 10) après 50 ans chez l’homme et la femme.
Il prend naissance, dans la majorité des cas, à partir de lésions appelées polypes : se sont des tumeurs bénignes qui se forment à l’intérieur du côlon. Elles peuvent se transformer en cancer.
C’est un cancer fréquent
Chaque année, en France, 42 000 nouveaux cas sont recensés. Il se situe au troisième rang des cancers tous sexes confondus après le cancer de la prostate et du sein.

Il représente la deuxième cause de décès par cancers en France (  plus de 17 500 décès par an ), après le cancer du poumon.

Les chances de guérison dépendent exclusivement du stade d’évolution auquel il est découvert ; plus tôt il est détecté, plus les chances de guérison sont grandes.
Il peut concerner chacun d’entre nous sans symptôme d’alarme.

Anatomie

Le côlon se divise en 4 parties : le côlon droit ou ascendant, le côlon transverse, le côlon gauche ou descendant, le sigmoïde et l’ampoule rectale (rectum).
Le côlon mesure environ 1,5 mètres.

Il absorbe l’eau contenue dans les matières fécales pour les rendre plus solides avant de les évacuer.
Un cancer peut toucher n’importe quelle partie du côlon, cependant 50% se développent dans le sigmoïde.